Appuyer les priorités des Premières Nations

Au cours des quatre dernières années, nous avons fait des progrès considérables sur des questions qui comptent pour les Premières Nations. Pour faire avancer les priorités cernées par les Premières Nations :

  • nous continuerons de travailler à l’élimination des avis sur la qualité de l’eau potable à long terme dans les réserves d’ici 2021, et nous veillerons à ce que l’eau reste potable;
  • nous travaillerons au codéveloppement d’une législation sur la santé des Autochtones fondée sur les distinctions – appuyé par les inves-tissements requis pour fournir ces soins – et nous travaillerons avec les communautés des Premières Nations pour nous assurer que les Autochtones exercent un contrôle sur l’élabora-tion et la prestation des services qui leur sont destinés;
  • nous aborderons les besoins essentiels en matière d’infrastructures dans les communautés des Premières Nations d’ici 2030, et nous réaliserons de nouveaux investissements pour soutenir l’exploitation et l’entretien de ces infrastructures;
  • nous veillerons à ce que la Loi concernant les enfants, les jeunes et les familles des Premières Nations, des Inuits, et des Métis soit pleinement mise en œuvre, avec un financement à long terme prévisible et suffisant à cette fin;
  • en collaboration avec les Premières Nations, nous veillerons à ce que la Loi sur les langues autochtones soit pleinement mise en œuvre afin de préserver, de promouvoir et de revitaliser les langues autochtones au Canada, avec un financement à long terme prévisible et suffisant;
  • nous réaliserons des investissements qui permettront à toutes les communautés des Premières Nations de cesser de dépendre du diésel et de plutôt recourir d’ici 2030 à des sources d’énergie propre, renouvelable et fiable, comme de l’hydroélectricité, de l’énergie éoli-enne et de l’énergie solaire;
  • en étroite collaboration avec des partenaires des Premières Nations, nous continuerons d’offrir en temps opportun un soutien amélioré se fondant sur les distinctions; nous continuerons d’investir pour apporter des changements concrets dans la vie des Premières Nations et dans leurs communautés;
  • nous établirons un nouveau cadre national de partage des avantages pour faire en sorte que les communautés des Premières Nations profitent directement des grands projets de ressources qui ont lieu sur leur territoire;
  • nous nous fixerons comme nouvel objectif d’attribuer au moins cinq pour cent des contrats fédéraux à des entreprises dirigées par des peuples autochtones;
  • nous travaillerons au codéveloppement d’un législation gouvernementale visant la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones d’ici la fin de 2020;
  • nous travaillerons au codéveloppement d’u nouveau processus fondé sur les distinctions pour l’examen, l’entretien et l’exécution continus des obligations issues de traités du Canada entre la Couronne et les communautés autochtones; ce travail sera soutenu par un nouveau Bureau national du commissaire aux traités,  qui sera conçu et mis en place avec des partenaires autochtones;
  • nous développerons un cadre pour le rapatriement de biens culturels et de restes ancestraux des Premières Nations;
  • nous poursuivrons notre collaboration avec les Premières Nations pour mettre en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, ainsi que les appels à la justice de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées;
  • nous soutiendrons un processus mené par les Premières Nations pour la reconstruction et la reconstitution de leurs nations afin de faire avancer la question de l’autodétermination et de la transition sans égard à la Loi sur les Indiens;
  • nous travaillerons avec les Premières Nations afin de repenser les politiques fédérales sur les ajouts aux réserves ainsi que le processus des revendications particulières pour assurer la réso-lution rapide et équitable de ces revendications;
  • nous continuerons de progresser relativement aux priorités autochtones en nous réunissant régulièrement par le biais de la Rencontre dans le cadre du protocole d’entente APN-Canada sur les priorités communes;
  • nous organiserons une réunion des premiers ministres visant à établir les priorités des Premières Nations, des Inuits, et des Métis, et nous continuerons de travailler à la progression d’une inclusion significative des partenaires des Premières Nations dans les processus décision-nels fédéraux et intergouvernementaux qui ont un impact sur les droits et les intérêts des Autochtones.