Extrémisme

Nous prendrons des mesures pour mieux comprendre l’extrémisme et éviter la radicalisation qui menace les gens et les communautés.

Aujourd’hui, les voix de l’intolérance se font plus fortes et plus accablantes, au Canada et ailleurs. Le racisme, la suprématie blanche, l’antisémitisme, l’islamophobie, la xénophobie, les crimes motivés par la haine et la discrimination sont attisés par ceux qui veulent fracturer notre monde et diviser les Canadiens.

Le Canada n’est pas à l’abri de la haine. Que ce soit à l’École polytechnique à Montréal, au Centre culturel islamique de Québec à Sainte-Foy, ou encore sur la rue Yonge à Toronto, trop de familles et de communautés pleurent la perte d’êtres chers en raison de l’augmentation des comportements extrémistes.

Pour contrer la haine et l’intolérance, nous augmenterons les investissements dans le Centre canadien pour l’engagement communautaire et la prévention de la violence, qui est la plaque tournante à l’échelle fédérale pour lutter contre la radicalisation et l’extrémisme violent. Nous allouerons 6 millions de dollars de plus sur trois ans pour permettre au Centre de faire ce travail important.

Nous investirons également dans des ressources visant à contrer l’essor de réseaux d’extrême droite et d’organisations terroristes à travers le monde. Pour empêcher le développement de groupes qu’on qualifierait d’organisations terroristes, nous continuerons à collaborer avec d’autres pays et organismes internationaux qui partagent notre point de vue pour identifier et traduire en justice ces groupes.