La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

Nous prendrons les mesures nécessaires pour mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones au cours de la première année de notre nouveau mandat.

La Commission de vérité et réconciliation du Canada a dit que la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones contient les principes et les normes nécessaires « au ayonnement de la réconciliation dans le Canada du XXIe siècle ». Le dernier gouvernement conservateur l’a rejetée en la qualifiant de « document ambitieux », et Andrew Scheer a empêché que la loi de mise en œuvre de la Déclaration, le projet de loi C-262, ne soit votée au Sénat.

Nous avancerons en co-développant une loi de mise en œuvre de la Déclaration en tant que législation gouvernementale, rédigée conjointement, et ce, d’ici la fin de 2020. Nous veillerons à ce que cette loi respecte dans son intégralité l’intention de la Déclaration. De plus, au moment de l’élaboration du projet de loi, les mesures prévues dans le projet de loi C-262 serviront de base minimale à respecter, et non d’un plafond à atteindre.