Maltraitance des aînés

Nous contribuerons à la protection de nos aînés contre les abus.

Chaque année, environ une personne âgée sur dix est victime d’un crime, mais de nombreux aînés hésitent à le signaler. En effet, seulement la moitié des crimes violents contre les personnes âgées sont signalés, alors que cette proportion passe à un tiers pour les crimes financiers.

Pour contribuer à la lutte contre la violence envers les aînés et pour mieux protéger les victimes, nous établirons une définition nationale de violence faite aux aînés. Nous investirons dans l’amélioration de la collecte de données et de l’application de la loi.

Nous établirons de nouvelles sanctions dans le Code criminel relatives à la maltraitance envers les aînés.