Propos haineux, exploitation et harcèlement en ligne

Nous lutterons contre les propos haineux, l’exploitation et le harcèlement en ligne et nous en ferons plus pour protéger les victimes de propos haineux.

Les médias sociaux sont des outils puissants qui nous relient à nos familles et à nos amis, nous permettent de prendre part à des mouvements sociaux importants et nous aident à en apprendre plus sur de nouvelles perspectives et points de vue.

Cependant, les médias sociaux peuvent aussi être utilisés pour menacer, intimider et harceler les gens, ou encore pour promouvoir des points de vue racistes, antisémites, islamophobes, misogynes et homophobes qui ciblent des communautés, compromettent la sécurité des gens et minent l’engagement de longue date du Canada à l’égard de la diversité. Nous sommes convaincus que lorsque les plateformes de médias sociaux sont utilisées pour diffuser ces points de vue, ces plateformes doivent aussi être tenues responsables.

Pour lutter contre l’extrémisme violent en ligne, nous instaurerons une nouvelle réglementation visant les plateformes de médias sociaux.

Cette règlementation exigera qu’elles suppriment le contenu illicite, y compris les propos haineux, dans les 24 heures qui suivent sa publication, sous peine d’encourir des pénalités financières conséquentes. Cela comprendra également d’autres types de préjudices en ligne, comme la radicalisation, l’incitation à la violence, l’exploitation des enfants et la création ou la distribution de propagande terroriste.

Étant donné que les propos haineux continuent également de nuire aux personnes dans leur quotidien, nous nous pencherons aussi sur des possibilités de recours civils pour les victimes de propos haineux.