Sécurité nationale

Nous assurerons la sécurité des Canadiens tout en protégeant leurs droits et libertés.

Les Canadiens devraient se sentir en sécurité dans leur communauté et avoir la conviction que leurs droits sont respectés et défendus.

Au cours des quatre dernières années, nous avons contribué à rendre nos frontières plus sécuritaires et nous avons pris des mesures pour nous assurer que nos organismes de sécurité
sont en mesure de mieux gérer les menaces de cybersécurité, y compris les menaces qui pèsent sur notre démocratie. À cette époque d’incertitude et d’agitation, nous devons miser sur ces progrès et surtout ne pas ralentir.

Afin de mieux coordonner nos efforts visant à poursuivre les personnes soupçonnées de terrorisme en utilisant toutes les mesures permises par la loi, nous procéderons à la création d’un poste de directeur des poursuites contre le terrorisme. Ce nouveau bureau fera en sorte que les Canadiens qui voyagent à l’étranger dans le but de se joindre à des organisations terroristes ou qui participent à des organisations terroristes ici au pays, soient traduits en justice.

Nous apporterons plus de soutien à la Gendarmerie royale du Canada afin qu’elle puisse embaucher et former 100 agents supplémentaires à affecter à des bureaux et à des ambassades à l’étranger. Cela renforcera notre capacité de lutte contre le terrorisme, la traite des personnes, la contrebande de drogue, le blanchiment d’argent et les autres activités du crime organisé.

Pour protéger nos enfants contre l’exploitation en ligne, l’intimidation et le harcèlement, nous mettrons sur pied la Stratégie nationale pour la protection des enfants contre l’exploitation sexuelle sur Internet.

Nous réintroduirons également la législation visant la création d’un organe d’examen pour l’Agence des services frontaliers du Canada – le seul organisme de sécurité qui ne possède pas son propre examen indépendant.