Un plan financier responsable

Table des matières

Nos valeurs

Nous savons que les coupes nuisent à la prospérité d’un pays. Les coupes n’aident pas les gens. L’austérité nuit à la croissance de l’économie. De plus, ce n’est pas en faisant passer les intérêts des plus riches devant ceux de la classe moyenne qu’on fait avancer un pays comme le Canada.

Nous croyons qu’une économie forte commence avec une classe moyenne forte.

C’est pourquoi l’une des premières choses que nous avons faites en tant que gouvernement a été d’augmenter les impôts du 1 % des plus riches afin de pouvoir baisser ceux de la classe moyenne. C’est aussi pourquoi, dans le cadre de notre tout premier budget, nous avons instauré l’Allocation canadienne pour enfants, afin d’aider les familles à subvenir aux besoins de leurs enfants.

Nous croyons qu’il est important d’investir dans les Canadiens et dans nos communautés.

C’est ce que nous croyons non seulement parce que c’est bon pour l’économie, mais parce que c’est la bonne chose à faire. Nos investissements dans les jeunes et dans les familles contribuent à rendre la vie plus abordable et à offrir à nos enfants un meilleur départ dans la vie. Nos investissements dans les aînés aident les gens à profiter d’une retraite sûre et digne, alors que ceux que nous avons réalisés dans les infrastructures aident à bâtir des communautés où il fait bon vivre et où les gens sont mieux préparés aux réalités d’un climat changeant.

Nous croyons que tout le monde mérite une chance réelle et égale de réussir.

En 2015, après des années d’austérité et de coupes conservatrices, l’économie était au ralenti et les Canadiens en ressentaient les effets. Les personnes dont les besoins réels ne cadraient pas avec les plans draconiens visant à éliminer le déficit, comme les personnes vivant dans la pauvreté, les Autochtones, les femmes, les jeunes, les personnes racialisées, les personnes vivant avec un handicap, les membres des communautés LGBTQ2 ou encore les aînés les plus vulnérables, étaient particulièrement touchés.

Comme nous croyons que tout le monde mérite une chance réelle et égale de réussir, nous avons adopté une approche différente qui consiste à investir dans les Canadiens grâce à un plan ciblé, mesuré et financièrement responsable.

Nos réalisations

Notre plan visant à investir dans la population – de pair avec le travail acharné des Canadiens – a contribué à la croissance de notre économie.

En à peine quatre ans, les Canadiens ont créé plus d’un million de nouveaux emplois. La forte augmentation des salaires aide les Canadiens à améliorer leur situation, mais il reste encore du travail à faire. Le Canada affiche le meilleur bilan parmi les pays du G7 grâce à une économie vigoureuse et florissante et à une baisse régulière du ratio de la dette par rapport à la taille de son économie.

Ensemble, nous avons également aidé à sortir 900 000 personnes de la pauvreté.

Nous savons que nous devons être prêts à affronter les défis qui nous attendent. En 2019, le contexte mondial crée un sentiment d’incertitude par rapport à l’avenir de l’économie mondiale et nous devons être prêts à réagir.

Faire avancer notre économie

Nous continuerons à réduire la dette publique en fonction de notre économie.

Notre ratio de la dette nette au PIB – qui se situe actuellement à 30,9 % – suit une trajectoire descendante, et nous avons établi une nouvelle trajectoire budgétaire qui fera en sorte que ce ratio financier continuera à baisser.

Cela confère au Canada une position enviable, en particulier par rapport aux autres pays du G7. Notre ratio de la dette nette au PIB représente moins de la moitié de la moyenne de l’Union européenne, et moins du tiers du ratio américain actuel.

Ce niveau d’endettement relativement faible constitue un avantage concurrentiel important, et notre gouvernement est déterminé à conserver cet avantage dans un monde de plus en plus volatil et imprévisible.

Nous continuerons à accroître la confiance des investisseurs à l’égard de l’économie canadienne en veillant à ce que le monde continue de voir le Canada comme étant un endroit idéal où investir.

Le Canada a une cote de crédit triple A conférée par les trois agences de notation les plus reconnues. De tous les autres pays du G7, seule l’Allemagne peut se vanter d’avoir un bilan aussi excellent.

Cette cote élevée témoigne de la confiance que les agences de notation ont dans la force de l’économie canadienne. Nous la préserverons.

De plus, ces résultats démontrent ce que bon nombre de personnes savent déjà : même s’il reste encore beaucoup à faire, notre économie est forte et croissante.

Nous continuerons à investir dans les gens et dans ce qui améliore leur quotidien.

Au cours des quatre dernières années, nous avons vu ce qui peut se produire lorsque nous faisons passer les gens en premier et que nous investissons dans ce qui améliore leur quotidien : plus d’argent dans les poches des familles pour faire croître l’économie, plus de bons emplois, des communautés plus viables et 900 000 personnes de moins vivant dans la pauvreté.

Tandis que d’autres cherchent à faire reculer notre pays – en visant l’équilibre budgétaire à tout prix, et ce, aux dépens des travailleurs canadiens – nous continuerons à investir dans ce qui améliore concrètement la vie des gens.

Nous continuerons à faire avancer notre économie.

Même si l’économie du Canada se porte bien, nous devons être en mesure de surmonter rapidement les obstacles qui pourraient surgir. Nous devons donc être bien outillés afin de pouvoir réagir rapidement et adéquatement lorsque nous le devons.

Notre nouvelle trajectoire budgétaire reconnaît les réalités économiques difficiles auxquelles nous pourrions faire face dans les années à venir. Elle reconnaît également la conclusion du directeur parlementaire du budget (DPB) – que « la politique budgétaire actuelle du Canada est viable à long terme » – et nous donne la marge de manœuvre nécessaire pour investir dans notre croissance à long terme.

Projections du solde budgétaire basé sur le scénario du DPB (M$) 2020-21 2021-22 2022-23 2023-24
Projections du solde budgétaire du DPB (juin) -23 262 -15 426 -12 528 -11 214
Nouveaux revenus 5 225 6 285 6 668 7 192
Nouveaux investissements 9 344 14 586 15 954 16 984
Solde budgétaire révisé -27 381 -23 727 -21 814 -21 006

Nouveaux revenus : rendre le régime fiscal plus équitable

Pour continuer à avoir les ressources nécessaires pour investir dans les Canadiens et maintenir la vigueur et la croissance de notre économie, nous procéderons à un examen transparent des mesures fiscales actuelles et publierons notre rapport.

Nous prendrons également des mesures pour rendre le régime fiscal plus équitable, notamment en sévissant contre l’évasion fiscale et l’évitement fiscal des entreprises, et en demandant aux Canadiens les plus riches de contribuer un peu plus. Nous :

  • procéderons à un nouvel examen exhaustif de toutes les dépenses fiscales et autres dépenses du gouvernement, pour que les Canadiens les plus choyés ne profitent pas d’allégements fiscaux injustes (un examen semblable auquel nous nous sommes engagés en 2015 avait permis d’identifier 3 milliards de dollars que nous pouvions réinvestir dans la classe moyenne chaque année);
  • moderniserons les règles anti-évitement pour empêcher les grandes multinationales de contourner l’impôt grâce à des stratégies comptables sophistiquées;
  • améliorerons nos programmes de dénonciation actuels en fonction des meilleures pratiques adoptées dans d’autres pays, dont les États-Unis;
  • mettrons fin aux échappatoires fiscales grâce auxquelles les sociétés peuvent déduire leur dette de façon excessive pour réduire artificiellement l’impôt qu’elles paient;
  • établirons une taxe de vente de 10 % sur les voitures de luxe, les bateaux et les avions privés d’une valeur de plus de 100 000 $;
  • veillerons à ce que les géants du Web paient de l’impôt sur les recettes qu’ils génèrent au Canada. Nous travaillerons aussi à mettre en œuvre les recommandations de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) pour nous assurer que les sociétés numériques internationales dont les produits sont consommés au Canada perçoivent et versent la même taxe de vente que les sociétés numériques canadiennes.

Pour limiter la spéculation immobilière pouvant entraîner la hausse des prix des propriétés, nous mettrons également en place une taxe uniforme à l’échelle nationale sur les propriétés qui appartiennent à des non-résidents, non-Canadiens.

Nouvelles recettes (M$) 2020-21 2021-22 2022-23 2023-24
Mesures d’équité fiscale
Nouvel examen des dépenses et révision des dépenses fiscales du gouvernement 2 000 2 500 2 500 3 500
Lutter contre les échappatoires fiscales des entreprises 1 738 1 642 1 545 1 448
Veiller à ce que les géants du Web paient leur juste part 540 600 660 730
Taxer les spéculateurs et le 1 % des plus riches
Instaurer une taxe sur la spéculation et les propriétés résidentielles inoccupées 217 229 241 256
Créer une taxe de 10 % sur les biens de luxe 585 597 609 621
Autres mesures
Autofinancement des mesures d’assurance-emploi (AE) 145 592 613 637
Projet d’expansion de Trans Mountain 125 500 500

Nouveaux investissements : choisir d’avancer

En 2015, nous avons promis d’aider les Canadiens à faire un choix éclairé le jour du scrutin. Nous avons étendu la portée du mandat du Bureau du DPB afin qu’il se penche sur le cadre financier des différents partis et nous avons respecté cette promesse.

Reconnaissant que le Bureau du DPB a imposé un plafond sur les ressources dont chaque parti dispose, nous avons travaillé avec ce dernier pour estimer les coûts des engagements les plus importants et les plus complexes, en particulier ceux dont le chiffrage des coûts sont difficiles à évaluer en raison du manque de renseignements accessibles au public.

Nous avons aussi transmis au DPB toutes les propositions liées à la modification de l’impôt des particuliers et des entreprises.

Nouveaux investissements (M$) 2020-21 2021-22 2022-23 2023-24
Aider les Canadiens à garder une plus grande part de ce qu’ils gagnent 2 890 3 861 4 855 5 664
Améliorer l’Incitatif à l’achat d’une première propriété -8 -5 -11 -13
Offrir plus d’aide aux familles avec des enfants de moins d’un an 777 1 074 1 115 1 156
Offrir des services de garde d’enfant plus abordables et accessibles 535 535 535 535
Rendre les études postsecondaires plus abordables 172 780 951 1 030
Rendre les déplacements plus abordables pour les gens vivant dans le Nord 22 22 22 23
Créer la prestation d’assurance carrière de l’AE 22 48 50 53
Augmenter de 15 à 26 semaines les prestations de maladie de l’AE 306 471 488 507
Veiller à ce que les apprentis obtiennent l’expérience professionnelle dont ils ont besoin 150 150 150
Aider les personnes handicapées à travailler ou à fréquenter l’école 20 40 40 40
Renforcer les soins de santé publics 750 1 750 1 750 1 750
Doubler l’Allocation canadienne pour enfants handicapés 391 534 548 561
Financer la recherche sur le cancer pédiatrique 30
Augmenter la Sécurité de la vieillesse (SV) de 10 % pour les aînés de plus de 75 ans 1 626 2 258 2 349 2 564
Créer le Compte canadien pour les entrepreneurs 25 100 100 100
Réduire les frais des PME 54 58 60 63
Créer un système de paie électronique 50 100
Offrir des incitatifs pour les technologies à zéro émission nette 14 33 57 67
Mettre sur pied un Fonds national des infrastructures 25 50 100 100
Mettre sur pied un Fonds pour les infrastructures communautaires du tourisme 25 25 25 25
Créer l’Agence canadienne de l’eau et prendre d’autres mesures pour protéger les océans et les poissons, et pour soutenir les communautés côtières 45 70 70 70
Bénéfices non distribués pour financer des services étendus au secteur agricole – 64 – 58 – 52 – 46
Investir dans des solutions climatiques naturelles 300 300 300 300
Aider les gens à se préparer et à réagir aux inondations 50 50 50
Bonifier le Fonds d’aide à la gestion des catastrophes 100 100 100
Augmenter l’efficacité énergétique des maisons et des entreprises 320 362 398 432
Mettre sur pied une nouvelle remise pour les VEZ usagés 22 17 8 4
Procéder à l’électrification du transport en commun et du transport 160 180 180 180
Bonifier le programme d’initiation au camping 75 150 150 150
Lutter contre les crimes commis avec des armes à feu 250 50 50 50
Offrir une aide juridique gratuite aux victimes d’agression sexuelle et de violence entre conjoints 10 10 10
Affecter des ressources supplémentaires à la GRC et embaucher plus de juges et de procureurs 122 125 127
Élargir l’accès aux traitements contre la toxicomanie et lutter contre la dépendance aux opioïdes et à la méthamphétamine 100 250 250 100
Soutenir les soins de santé mentale et bien-être offerts aux anciens combattants 53 105 105 105
Améliorer les prestations d’invalidité aux anciens combattants 194 197 199
Aider les conjoints des membres des FAC et de la GRC qui sont relocalisés 15 30 30 30
Aider les anciens combattants en situation d’itinérance 15 15 15 15
Soutenir des initiatives en matière de diversité, de lutte contre le racisme et de multiculturalisme 50 91 100 100
Offrir plus d’aide au milieu des arts et de la culture 135 135 135
Offrir des formations pour les enseignants – programmes d’immersion et de langue seconde 40 85 100 100
Améliorer les infrastructures des communautés en situation linguistique minoritaires 15 15 15 15
Planification des infrastructures autochtone en tenant compte des distinctions 25
Améliorer le soutien aux interventions de l’ONU dans les domaines du maintien et de la consolidation de la paix ainsi que de la prévention de conflit 50 50 50
Jouer un plus grand rôle dans la formation et le soutien de nos alliés internationaux 15 15 15
Mettre sur pied le Centre canadien pour la paix, pour l’ordre et pour la bonne gouvernance 50 50 50
Assurer un leadership international en veillant à ce que les enfants réfugiés aient accès à une éducation de haute qualité 150 150 150
Rendre le processus de demande à la citoyenneté gratuit pour les résidents permanents 75 101 105 110
Fonds à investir dans des mesures connexes 72 63 63 59