Une approche en matière de politique étrangère basée sur des principes

Nous prêcherons par l’exemple et nous aiderons à faire du monde un endroit plus sûr, plus équitable, plus prospère et plus durable.

Depuis plus de 150 ans, le Canada et les Canadiens ont laissé leur marque dans le monde, faisant preuve de courage et de bravoure en temps de guerre. Ils ont travaillé avec acharnement pour bâtir une paix durable et pour favoriser la prospérité de millions de personnes et joueant également un rôle de premier plan dans la lutte contre les changements climatiques. Tout cela n’est pas arrivé par hasard. Nous ne pouvons pas tenir ces progrès pour acquis et nous devons poursuivre nos efforts.

Nous nous appuierons sur nos réalisations et nous adopterons une approche réfléchie où la démocratie, les droits de la personne, le droit international et la protection de l’environnement sont au cœur de la politique étrangère. Voici ce que nous ferons pour y parvenir :

  • Nous mettrons sur pied le Centre canadien pour la paix, pour l’ordre et pour la bonne gouvernance, qui mettra son expertise à profit et aidera les peuples à consolider la paix, faire avancer la justice, promouvoir les droits de la personne et la démocratie, et favoriser la bonne gouvernance.
  • Nous fournirons des ressources supplémentaires à des institutions internationales, comme la Cour pénale internationale et l’Organisation mondiale du commerce, afin qu’elles aient les moyens de faire appliquer le droit international.
  • Nous mettrons sur pied un volet permanent consacré aux réfugiés afin de fournir un refuge sécuritaire aux défenseurs des droits de la personne, aux journalistes et aux travailleurs humanitaires à risque en aidant jusqu’à 250 de ces personnes par année à se relocaliser.
  • Nous assumerons un rôle de leadership pour garantir l’utilisation éthique de nouvelles technologies grâce à la mise au point et au soutien de protocoles internationaux visant à interdire le développement et l’utilisation de systèmes d’armes entièrement autonomes.
  • Nous nous appuierons sur le régime de sanctions de la loi Magnitsky que nous avons mis en place, et nous développerons un cadre pour que le matériel saisi à quiconque commet de sérieuses violations aux droits de la personne soit remis aux victimes sous une supervision judiciaire appropriée.